Les contemporains

Romain Daroles

Romain Daroles est né entre Gascogne et Armagnac, terre qui lui a transmis le goût des lettres, de la musique et de la bonne chère. Il découvre une répétition générale des Maîtres chanteurs de Wagner au Théâtre du Capitole de Toulouse et, après un baccalauréat scientifique, poursuit des études littéraires qui se solderont avec l’obtention d’un Master en Littératures Françaises à la Sorbonne (Paris). Parallèlement, il approfondit sa formation théâtrale au Conservatoire d’Art Dramatique du 6ème arrondissement de Paris dans la classe de Bernadette le Saché, ainsi que sa passion pour l’opéra. Toujours plus mélomane, il est accepté à la Manufacture de Lausanne en Bachelor Théâtre où il accomplit un travail de fin d’études au croisement de ses goûts théâtraux, entre littérature et opéra. Diplômé en 2016, il a joué depuis sous la direction de Gianni Schneider, Marie Fourquet ou Alain Borek. Il collabore régulièrement avec François-Xavier Rouyer. Depuis octobre 2017, il joue Phèdre! dans les lycées, d’après Phèdre de jean Racine, spectacle mis en scène par François Gremaud et co-produit par le Théâtre Vidy-Lausanne.

François-Xavier Rouyer

Né au milieu des années 80, François-Xavier Rouyer poursuit parallèlement des études de cinéma (Master à Paris III) et de théâtre (Master de mise en scène à la Manufacture de Lausanne). Il écrit et met en scène pour le théâtre : Spécimen (ed les Cygnes), Nuit et réalise des courts-métrages. En Juin 2014, il présente une adaptation de L’Ève Future au Théâtre de Vidy-Lausanne (Burn Out 1). Il crée ensuite Hôtel City, œuvre composite entre le cinéma, le théâtre et l’installation plastique, réunissant 50 comédiens issus de la Manufacture, présentée au festival NEW-NOW d’Amsterdam et au Centre d’Art Contemporain de la Chaux-de-fonds en 2016. Il collabore régulièrement avec des metteurs en scène tels que Robert Cantarella, Gildas Milin et Philippe Quesne. Avec Philippe Quesne, il prépare actuellement Crash Park à Nanterre-Amandiers et Usher à l’Opéra Unter den Linden de Berlin. Il co-écrit avec Stéphane Bouquet, Protocole fantôme, pièce traduite en tchèque et jouée à Prague en mai 2017 avec le soutien de l’Institut Français. Responsable du « Pôle Auteur » des conservatoires d’art dramatique de la Mairie de Paris, il intervient régulièrement à l’École Nationale d’Art Dramatique de Montpellier, à Preparts (Bruxelles) et à la Manufacture de Lausanne. Il écrit et met en scène L’autre Cool, spectacle de sortie de la promotion 2018 de l’ENSAD Montpelier (Création Printemps de comédiens 2018 puis tournée au Théâtre National de Toulouse). Il prépare actuellement une création franco-japonaise à Tokyo sur le thème de la croyance et une nouvelle pièce en France pour la saison 2019-2020, La Possession.

 

Mathias Brossard

Né en 1989, Mathias Brossard est comédien et metteur en scène. Il se forme au jeu d’abord à Paris au sein de l’Ecole Charles Dullin tout en poursuivant en parallèle un cursus de philosophie à l’université Paris 8, puis il intègre La Manufacture – Haute Ecole des Arts de la Scène à Lausanne où il achève en 2015 sa formation de comédien. 
Depuis sans cesser de jouer, il développe son goût pour la mise en scène en assistant notamment Denis Maillefer, Nicolas Stemann ou François Gremaud.
Il cofonde en 2014 avec François-Xavier Rouyer La Filiale Fantôme structure qui permettra d’élaborer et de développer le projet transmédia Hôtel City présenté à Lausanne, Amsterdam et au centre d’art le QG à La-Chaux-de-Fonds. Puis ils se retrouvent tous les deux pour une création scénique commune avec Romain Daroles, Vita Nova, présentée en août 2018 au far° à Nyon dans le cadre du module Extra-Time.
Cherchant de plus en plus à inscrire ses créations dans des espaces non-théâtraux, il travaille avec le collectif CCC avec lequel il invente un projet au long cours autour de Platonov de Tchekhov, créant chaque année un nouvel acte de la pièce avec une quinzaine de comédiens en plein air dans une forêt cévenole. Ou avec le Third Floor Group, avec qui à la suite d’un projet de recherche mené à la Manufacture en 2016, il développe différentes interventions et performances dans des halls d’institutions ou dans l’espace urbain sur des questions ayant trait au féminisme et aux questions de genre.
Durant la saison 18-19, il sera artiste associé à L’Abri à Genève où il poursuivra ses recherches sur un théâtre in-situ. 
Il prendra également part à deux épisodes du Cogitoscope, projet sériel mené par Jean-Louis Johannides et Vincent Coppey au Théâtre du Grütli à Genève.

 

Pauline Belle

Comédienne formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Promotion 2013), elle a fait ses classes auprès de Dominique Valadié, Philippe Duclos, Jean-Paul Wenzel, Christophe Maltot, Mario Gonzalez, Eloi Recoing… Elle joue au théâtre sous la direction de Robert Cantarella (Violentes Femmes), François-Xavier Rouyer (Nuit), Anne-Laure Liégeois (Macbeth), Stéphanie Tesson, Sylvain Martin… Elle jouera prochainement au cinéma sous la direction de Christophe Honoré (Les Malheurs de Sophie) et enregistre régulièrement pour des réalisateurs de fictions radiophoniques tels que Etienne Vallès, Juliette Heymann et Laure Egoroff.

Hervé Coqueret

Hervé Coqueret est un artiste plasticien et réalisateur français, né en 1972 et vivant à Paris. Diplômé de l’école des beaux-arts de Nantes en 1999, il réalise de nombreuses expositions et résidences en France et à l’étranger (Nantes, Bordeaux, Lille, Paris, Madrid, Tokyo…). Hervé Coqueret ancre sa démarche artistique dans une réflexion sur la matérialité des images au travers de photographies, d’installations ou de vidéos. En 2009 produit par Mezzanine Films et en collaboration avec Cécile Bicler, il réalise son premier court métrage : Patrick Patrick Club Suicide (Fiction 18 min) puis Au bord du monde en 2011 (fiction, 27 min) et La porte en 2013 (fiction, 22 min) qu’il écrit et réalise seul. Ces films ont été présentés à la télévision française (France 2) et dans de nombreux festivals, Paris, Clermont Ferrand, Toronto, Gijón, Nice … Il prépare actuellement son premier long métrage.